2335 R NBLudivine

 

Socio-coiffeuse, visagiste et experte en perruquerie médicale et accompagnement bien-être depuis 2002. Maquilleuse professionnelle depuis 2008


Au fil de mes expériences, j’ai appris à connaitre la routine capillaire de mes clients. Je me suis rendue compte que nous ne sommes jamais trop conseillé(e)s, écouté(e)s et sublimé(e)s. Et tenir compte de nos petites habitudes bonnes ou mauvaises pour les changer, c’est tout un programme!

Entre ce que nous avons naturellement, ce que nous souhaiterions, souvent l’inverse! Ce que nous savons faire ou non, pas toujours facile de dompter notre crinière quand on ne connait pas les bons gestes et que nous n’avons pas été bien conseillé(e)s.

Lorsqu’en plus la santé s’en mêle, il faut soigner d’abord le corps et l’esprit puis sublimer l’apparence…

Parce que vous êtes unique et qu’en cette période délicate de soin, vous avez besoin d’une attention particulière pour rester vous même, j’intervient à domicile ou en milieu hospitalier, pour trouver avec vous une solution adaptée qui vous ressemble, avec un diagnostic personnalisé et un accompagnement sur mesure afin de vous retrouver… valorisé(e) en toute discrétion. Partageons un instant de beauté retrouvée.

A chacun sa tête collabore avec Gisela Mayer, fournisseur de chevelures d’appoint. Leader Européen en terme d’innovations de confort et d’esthétisme, ainsi qu’Elite Hair International, notre coup de cœur en terme de solutions indétectables de chevelures partielles et d’innovations en produits de soin, d’entretien et d’accessoires de support. Même, pour le soin de votre peau ( visage & corps) , seule marque française pensée pour les femmes en traitement de chimiothérapie, qui proscrit certains composants nocifs. Raphael Perrier (prochainement) car mes client(e)s méritent les meilleurs produits pour se sentir bien et valoriser leur image.

A bientôt, pour un moment valorisant et privilégié!  Ludivine.


Depuis toute petite, » je souhaite devenir… coiffeuse, mais pas une coiffeuse ordinaire! »

Je ne sais combien de fois mon père a entendu cette phrase. Il a posé un miroir, spécialement pour moi, tout près de ma chambre afin de libérer la salle de bain tant convoitée. La meilleure attention de mon enfance! Il s’étonnait toujours en me disant: « mais tu as encore changé de coiffure! Combien de tests aujourd’hui? » et depuis:


 Mon parcours:

Diplômes & formations

  • Agrément CPAM (2018)
  • Formation PSDM (2017): prestataire de services et distributeur de matériel médical auprès de personnes malades ou très sensibilisé(e)s (équivalent socio-coiffeuse)
  • Diplôme d’état Perruquier, Plasticien, Maquilleur spectacle (2008)
  • BP coiffure (2005)
  • Formation chez et par Any d’Avray ( coiffeuse perruquière spectacle et milieu hospitalier) et Clinique du cheveu (prothèses masculines) Paris (2002)
  • CAP coiffeur/ perruquier posticheur spectacle et milieu hospitalier (2002)
  • Mention Complémentaire Styliste/Visagiste (2001)
  • CAP coiffure (2000)

Expériences

 

2002, une année très chargée entre Paris et Rouen:

Formation de prothèses capillaires masculines à la Clinique du Cheveu, Paris Nation ou j’ai travaillé quelques mois juste après l’obtention du diplôme et une formation de perruques chez et par Any d’Avray, Paris 1er, pour découvrir le milieu du spectacle et le milieu hospitalier. Deux approches très différentes mais complémentaires et ça a été une révélation pour moi et la confirmation !


Troyes:

Avec l’objectif de mettre en pratique tout ce que j’ai appris ces 5 dernières années dans le monde du spectacle, de la mode et du milieu médical, je rentre chez moi à Troyes pour créer, développer et tester le poste de perruquière au sein d’un salon de coiffure, fin 2002. Un an pour faire mes preuves. Tout est à faire… et j’y gagne mon épanouissement professionnel. Objectif réussi! BP coiffure (CFA) en parallèle (2005). Après 6 ans de collaboration, j’ai souhaité aller plus loin en me formant au maquillage professionnel dans le but de valoriser au maximum mes client(e)s et de leur redonner confiance. Pour moi ces 3 activités: coiffure, perruquerie et maquillage sont complémentaires pour prendre soin d’autrui!


Lyon: 

Diplôme d’Etat Perruquier, Plasticien, Maquilleur Spectacle, l’Atelier du Griffon, (2008). Je décide de m’ installer ici car  les opportunités   me laissent la liberté de passer d’un monde à l’autre sans m’enfermer dans une seule activité.

2008 à fin 2010: micro-entreprise de coiffure, perruquerie et maquillage à domicile pour les particuliers et avec les professionnels du spectacle vivant. Je n’ai pas réfléchi et j’ai foncé tête baissée dans mon activité sans m’entourer  professionnellement  en étant persuadée que mon projet allait marcher! Je ne l’avais pas travaillé suffisamment en amont, je l’avais juste penser et je suis vraiment parti de zéro.

Fin 2009 dans un premier temps, coiffeuse très hautement qualifiée en salon  à mi-temps seulement, pour être libre de continuer mes activités parce que je ne suis pas quelqu’un qui abandonne facilement!

Puis assistante manager en CDI à temps plein le temps d’un congé maternité, puis  à mi-temps toute l’année, forcée de constater que mon projet ne décollait pas. Gérer un salon est une belle expérience! Mais une gérante moins impliquée que moi une fois revenue, ne m’a pas convenu. Ces deux expériences à la suite ont été vécu comme un échec au départ, puis avec le temps m’ont montré tout ce qu’il ne faut pas faire… et me servent énormément aujourd’hui!

N’abandonnant pas mon projet, je l’ai travaillé à côté car travailler dur pour quelqu’un ou pour soit même est très différent. Suite à des soucis de santé m’empêchant de continuer de travailler à la chaîne, je me suis rapprochée de coiffeurs ayant eu des problèmes similaires. Ils m’ont fait prendre conscience que je pouvais continuer d’exercer mon métier, mais différemment! De nombreux clients  m’ont motivé à travailler pour moi, en respectant mieux ma santé et soulignant ma grande attention envers la clientèle et qu’il y avait là quelque chose à faire…


Après un licenciement pour inaptitude, j’ai donc travaillé mon projet avec un vrai concept né de plusieurs constats clients. Je me suis entourée des bonnes personnes et j’ai signé un contrat CAPE fin 2017 avec Explorys, un incubateur d’entreprise qui accompagne et forme les créateurs de projets afin de tester leur activité. C’est un vrai plus pour démarrer.